information

Pour un contenu pertinent pour votre communauté en Ontario, veuillez sélectionner votre région

L'icône de deux mains tenant un cœur blanc sur un fond jaune.

Faites la connaissance de Louis – animateur de groupe d’entraide

Contenu principal

Une décennie à aider ses pairs

À peine un an après avoir perdu subitement la vue en 2011, Louis Lévesque de Québec a décidé de s’impliquer chez INCA en tant qu’animateur de groupe d’entraide bénévole.  

« En perdant la vue, je ne pouvais plus exercer mon travail. À 55 ans, j’étais trop jeune pour rester inactif », se remémore Louis. Il m’a semblé naturel d’aider ceux affectés par des problèmes similaires aux miens », ajoute celui qui a œuvré toute sa vie bénévolement auprès d’organismes se rapprochant de son vécu et de ses intérêts.

Son rôle d’animateur de groupe d’entraide bénévole

Son rôle consiste à offrir un moment de partage à un groupe d’une dizaine de personnes ayant une limitation visuelle chaque semaine par téléphone pendant environ une heure. 

Une photo de Louis Lévesque debout en face du Château Frontenac à Québec. L'icône de deux mains tenant un cœur blanc sur un fond jaune, dans le coin inférieur gauche.
Louis Lévesque – animateur de groupe d’entraide

Avec une incroyable dose d’empathie, Louis veille à ce que les participants bénéficient d’un environnement sans jugement qui accueille les conversations parfois difficiles liées à la perte de vision. « Je guide la conversation en posant des questions, afin d’encourager la prise de parole et l’expression des émotions », explique-t-il. « L’espace d’un moment, je leur offre la possibilité d’être écoutés et, surtout, compris. Ces notions n’ont pas de prix, selon moi », affirme Louis.  

Son rôle d’animateur est très apprécié. Mme Cécile Martel, participante aux groupes d’entraide depuis maintenant 15 ans témoigne : « Louis a beaucoup de charisme, il est très patient et il ne laisse personne de côté. Il a une facilité de faire le tour de table et de s’adapter à n’importe quel sujet évoqué et aussi lorsqu’on dévie, il n’hésite pas à nous ramener à l’ordre. »  

L’impact positif des groupes d’entraide animés par des bénévoles comme Louis 

« L’ensemble des participants forme une sorte de grande famille qui s’entraide à distance. En échangeant des trucs et des expériences, relate-t-il, on fournit des recettes pour une vie plus satisfaisante, malgré la perte visuelle. » « Par exemple, on se donne des conseils pour rester autonomes et j’ai appris à surpasser ma gêne causée par ma cécité », renchérit Mme Martel.

« La perte de vison conduit souvent à une perte de mobilité et à une difficulté d’établir des contacts sociaux qui entraine une spirale d’isolement, ajoute Louis. Les groupes d’entraide permettent de briser cet isolement, en offrant un moment d’échanges entre personnes vivant une réalité similaire. On s’aperçoit alors que l’on n’est pas si seul, finalement. » Mme Martel confirme cet impact considérable des groupes durant la pandémie: « Je n’ai pas pris autant à cœur ces rencontres que durant les deux dernières années ! Écouter les soucis des autres nous aide à accepter les nôtres », affirme-t-elle. 

Avec 10 ans d’expérience en tant qu’animateur, Louis est un modèle pour de nombreux participants. « Mon meilleur conseil est d’avoir une approche positive, face aux difficultés », confie celui qui avoue trouver son rôle très valorisant.

L’apport du bénévolat dans sa vie

Louis confie : « Les découvertes que j’effectue au sein des groupes d'entraide s'avèrent souvent utiles, dans ma vie personnelle. » Pour lui, c’est un apprentissage continuel : « Ce bénévolat me permet aussi de développer des compétences en animation et en écoute active, souvent utiles, au sein d’autres organisations dont je fais partie. Au final, cette implication me garde alerte et actif intellectuellement, ce qui est très important pour moi. »  

Son message aux personnes qui envisage s'impliquer auprès d'INCA

« INCA offre des services très appréciés par la communauté des personnes ayant une limitation visuelle. Les occasions de bénévolat sont nombreuses. N’hésitez pas à vous y impliquer ! Vous devez arriver avec un esprit ouvert et l’intention d’en apprendre davantage », conseille-t-il.

Devenir bénévole!

Joignez-vous à nous et changez ce que cela signifie d'être aveugle, grâce à des programmes novateurs et des initiatives de défenses des droits vigoureuses qui donnent aux Canadiens touchés par la cécité les moyens de réaliser leurs rêves. 

Icône d’une main tenant une horloge.